On se lève tous pour Rébecca Balestra

24 octobre · Modifié · Julie Vasa

«Rita Courage» sur les réseaux, magnétique sur scène… et pétrifiée d’angoisse à la veille de son premier stand-up.

L’actrice genevoise au regard vert transperçant avoue redouter la prise de parole spontanée à laquelle elle préfère l’écriture pratiquée depuis longtemps, au point même d’avoir publié en 2021 un recueil de poésies tragicomiques issu de son spectacle «Olympia»… C’est dans un tout autre registre qu’elle s’essaie aujourd’hui. Fascinée par la mécanique comique de l’écriture d’humoristes tels Marina Rollman, Blanche Gardin ou encore Ricky Gervais, elle présente un nouveau show coproduit par les théâtres Boulimie, Arsenic, et Saint-Gervais, un stand-up intitulé «Rébecca Balestra». Si le format diffère de ce qu’elle a déjà pu expérimenter avec la poésie, son but demeure le même: aller vers la vérité de manière à susciter l’émotion du public. Et, en ce sens, sa démarche s’inscrit dans la continuité de ce qu’elle a toujours réalisé. L’improvisation, règle d’or du stand-up, sera de mise et Rébecca envisage bien d’échanger avec le public: exercice délicat dont elle souhaite faire quelque chose de drôle et dynamique. Du stand-up, elle conserve la radicalité qui a toujours été précieuse dans son travail, à l’image des rimes en poésie. Elle apprécie se couler dans un format précis pour mieux y trouver sa singularité et casser tout formatage. Un nouvel exercice aux apparences de challenge pour l’actrice qui ambitionne d’amuser son public sans discontinuer, en trouvant le bon rythme, celui qui permettra d’entretenir les rires. Il se peut que cela ne fonctionne pas. Loin d’effrayer l’artiste, elle assure que si ce cauchemar arrive, elle en jouera. Un spectacle sur la réinvention de soi, simple étape dans le parcours de Rébecca Balestra, une actrice «en pleine frénésie de créer».

«Rébecca Balestra», ABC Club Lausanne, tous les jeudis du 15 septembre au 6 octobre 2022; L’Heure bleue, La Chaux-de-Fonds, le 23 septembre et autres dates en 2023

«Rita Courage» sur les réseaux, magnétique sur scène… et pétrifiée d’angoisse à la veille de son premier stand-up.

L’actrice genevoise au regard vert transperçant avoue redouter la prise de parole spontanée à laquelle elle préfère l’écriture pratiquée depuis longtemps, au point même d’avoir publié en 2021 un recueil de poésies tragicomiques issu de son spectacle «Olympia»… C’est dans un tout autre registre qu’elle s’essaie aujourd’hui. Fascinée par la mécanique comique de l’écriture d’humoristes tels Marina Rollman, Blanche Gardin ou encore Ricky Gervais, elle présente un nouveau show coproduit par les théâtres Boulimie, Arsenic, et Saint-Gervais, un stand-up intitulé «Rébecca Balestra». Si le format diffère de ce qu’elle a déjà pu expérimenter avec la poésie, son but demeure le même: aller vers la vérité de manière à susciter l’émotion du public. Et, en ce sens, sa démarche s’inscrit dans la continuité de ce qu’elle a toujours réalisé. L’improvisation, règle d’or du stand-up, sera de mise et Rébecca envisage bien d’échanger avec le public: exercice délicat dont elle souhaite faire quelque chose de drôle et dynamique. Du stand-up, elle conserve la radicalité qui a toujours été précieuse dans son travail, à l’image des rimes en poésie. Elle apprécie se couler dans un format précis pour mieux y trouver sa singularité et casser tout formatage. Un nouvel exercice aux apparences de challenge pour l’actrice qui ambitionne d’amuser son public sans discontinuer, en trouvant le bon rythme, celui qui permettra d’entretenir les rires. Il se peut que cela ne fonctionne pas. Loin d’effrayer l’artiste, elle assure que si ce cauchemar arrive, elle en jouera. Un spectacle sur la réinvention de soi, simple étape dans le parcours de Rébecca Balestra, une actrice «en pleine frénésie de créer».

«Rébecca Balestra», ABC Club Lausanne, tous les jeudis du 15 septembre au 6 octobre 2022; L’Heure bleue, La Chaux-de-Fonds, le 23 septembre et autres dates en 2023