Un chalet suisse se réinvente en temple du cosy et du raffinement

L’extérieur mélèze et sobre en béton de ce logement alpin est un miroir fabuleux des intérieurs de l’Atelier Zürich, décorateur d’intérieur qui brille d’ingéniosité artistique.

Dans les Alpes suisses, à environ 1500 mètres d’altitude, niche une pépite architecturale. Cocktail étagé de tradition, d’authenticité et de beauté naturelle, Klosters, irrésistible village des Grisons, réunit nombre de qualités qui ont attiré les plus grandes stars d’hier à aujourd’hui entre Paul Newman, Gregory Peck, Lauren Bacall, ou encore Greta Garbo dans les années 1950. Raison pour laquelle on le surnomme aisément le « Hollywood on the rocks ».

C’est ici que Ralph Brogle et Marco Zbinden de Think Architecture, aidés par le studio de design d’intérieur Atelier Zürich, ont réalisé la transformation radicale d’un complexe de trois appartements vieux de 60 ans en une maison familiale aussi spacieuse que luxueuse. Pour ce faire, ils ont dépouillé le bâtiment d’origine de sa terrasse en bois et unifié les éléments structurels disparates en les enveloppant dans une coque en béton bouchardé, qui crée également un pont entre la route principale et la maison.

A lire aussi: Les Airelles, hôtel tout en féérie à Courchevel

Née de cette fondation brutale et contemporaine, la structure centrale en bois renvoie certes à un chalet, mais son revêtement en mélèze noirci lui confère un contraste résolument moderne avec ses voisins, avec leurs extérieurs en bois clair.

Matériaux raffinés

À l’intérieur, le thème sombre de la façade du bâtiment se conserve jusqu’à l’entrée et la cage d’escalier qui traverse les quatre niveaux de la maison. Ces zones semblent intimistes, les visiteurs éprouvant un sentiment de libération lors de leur transition vers les espaces dédiés de chaque niveau.

Le salon principal s’élève avec un plafond à double hauteur et des fenêtres sur le toit qui l’inondent de lumière naturelle, tandis que le revêtement en chêne sur toutes les surfaces encadre la vue sur le village, les montagnes et les vallées au-delà.

Partout, la palette de matériaux naturels raffinés est un rappel omniprésent du cadre pittoresque de la région. Un sol en terrazzo délimite la zone d’entrée – les propriétaires ont été impliqués dans le choix et le placement des grandes pierres de rivière. Un geste qui a repoussé les limites de l’art et aboutit à une étonnante déclaration personnelle d’amour pour le paysage.

A lire aussi
: Guess invite à la détente dans une station de ski valaisanne

Une attention particulière a été portée au zonage des espaces et aux transitions entre les pièces. Certains lieux sont mis en scène comme une rupture nette ; ailleurs, ils s’imbriquent. C’est tout un monde de matériaux qui se transforme en un autre.

Ralph Brogle, architecte chez Think Architecture (ELLE)

« Nous sommes aussi exigents que nos clients », assure Claudia Silberschmidt, fondatrice de l’Atelier Zürich, qui a étudié des détails tels que la façon dont ses clients aiment s’asseoir – « du rembourrage ferme dans le salon à l’absence de tissus sur les chaises de salle à manger ».

Ces détails, dit-elle, « finissent par rendre le projet personnel ». La force combinée de ces décorateurs d’intérieur et architectes a abouti à une interprétation moderne d’une maison de montagne suisse: « Des lignes épurées, mais confortables ». Ni trop, ni pas assez.

Auteur: Jeremy Callaghan
Cet article a été traduit en français et adapté pour la Suisse après avoir initialement été publié sur elledecoration.co.uk. Retrouvez tous les autres articles de cette édition sur le site web officiel.

Tags : chalet · architecture · Design · Hiver

L’extérieur mélèze et sobre en béton de ce logement alpin est un miroir fabuleux des intérieurs de l’Atelier Zürich, décorateur d’intérieur qui brille d’ingéniosité artistique.

Dans les Alpes suisses, à environ 1500 mètres d’altitude, niche une pépite architecturale. Cocktail étagé de tradition, d’authenticité et de beauté naturelle, Klosters, irrésistible village des Grisons, réunit nombre de qualités qui ont attiré les plus grandes stars d’hier à aujourd’hui entre Paul Newman, Gregory Peck, Lauren Bacall, ou encore Greta Garbo dans les années 1950. Raison pour laquelle on le surnomme aisément le « Hollywood on the rocks ».

C’est ici que Ralph Brogle et Marco Zbinden de Think Architecture, aidés par le studio de design d’intérieur Atelier Zürich, ont réalisé la transformation radicale d’un complexe de trois appartements vieux de 60 ans en une maison familiale aussi spacieuse que luxueuse. Pour ce faire, ils ont dépouillé le bâtiment d’origine de sa terrasse en bois et unifié les éléments structurels disparates en les enveloppant dans une coque en béton bouchardé, qui crée également un pont entre la route principale et la maison.

A lire aussi: Les Airelles, hôtel tout en féérie à Courchevel

Née de cette fondation brutale et contemporaine, la structure centrale en bois renvoie certes à un chalet, mais son revêtement en mélèze noirci lui confère un contraste résolument moderne avec ses voisins, avec leurs extérieurs en bois clair.

Matériaux raffinés

À l’intérieur, le thème sombre de la façade du bâtiment se conserve jusqu’à l’entrée et la cage d’escalier qui traverse les quatre niveaux de la maison. Ces zones semblent intimistes, les visiteurs éprouvant un sentiment de libération lors de leur transition vers les espaces dédiés de chaque niveau.

Le salon principal s’élève avec un plafond à double hauteur et des fenêtres sur le toit qui l’inondent de lumière naturelle, tandis que le revêtement en chêne sur toutes les surfaces encadre la vue sur le village, les montagnes et les vallées au-delà.

Partout, la palette de matériaux naturels raffinés est un rappel omniprésent du cadre pittoresque de la région. Un sol en terrazzo délimite la zone d’entrée – les propriétaires ont été impliqués dans le choix et le placement des grandes pierres de rivière. Un geste qui a repoussé les limites de l’art et aboutit à une étonnante déclaration personnelle d’amour pour le paysage.

A lire aussi
: Guess invite à la détente dans une station de ski valaisanne

Une attention particulière a été portée au zonage des espaces et aux transitions entre les pièces. Certains lieux sont mis en scène comme une rupture nette ; ailleurs, ils s’imbriquent. C’est tout un monde de matériaux qui se transforme en un autre.

Ralph Brogle, architecte chez Think Architecture (ELLE)

« Nous sommes aussi exigents que nos clients », assure Claudia Silberschmidt, fondatrice de l’Atelier Zürich, qui a étudié des détails tels que la façon dont ses clients aiment s’asseoir – « du rembourrage ferme dans le salon à l’absence de tissus sur les chaises de salle à manger ».

Ces détails, dit-elle, « finissent par rendre le projet personnel ». La force combinée de ces décorateurs d’intérieur et architectes a abouti à une interprétation moderne d’une maison de montagne suisse: « Des lignes épurées, mais confortables ». Ni trop, ni pas assez.

Auteur: Jeremy Callaghan
Cet article a été traduit en français et adapté pour la Suisse après avoir initialement été publié sur elledecoration.co.uk. Retrouvez tous les autres articles de cette édition sur le site web officiel.

Tags : chalet · architecture · Design · Hiver