Le Neuchâtelois Raúl Pagès, lauréat d’un tout nouveau prix Louis Vuitton

7 février · Modifié · Melissa N'Dila

Le Suisse, spécialisé en horlogerie ancienne, est devenu mardi le gagnant de la première édition du tant convoité Louis Vuitton Watch Prize. A notamment été applaudi le mouvement de sa montre considéré comme « le plus complexe à réaliser ».

C’est le second Helvète qui marque l’histoire de LVMH en quelques mois. Mardi 6 février, Raúl Pagès a remporté le Louis Vuitton Watch Prize. Ce prix, qui entamait sa première édition, récompense le talent et la créativité des artisans horlogers indépendants à l’international. C’est dans la fondation Vuitton, œuvre de l’architecte Frank Gehry, en présence des horlogers du monde entier et des membres de la fondation, dont Bernard Arnault que la cérémonie a eu lieu. Un concours organisé par la Fabrique du Temps, la maison horlogère de LVMH en Suisse.

Je suis très honoré de recevoir ce prix exceptionnel de la part de Louis Vuitton et Jean Arnault.

Raúl Pagès

Raúl Pagès a séduit le jury grâce à son étonnante RP1 – Régulateur à Détente. Cette montre-bracelet, fabriquée dans son atelier à Brenets (NE), est en acier inoxydable au design original, équipée d’un calibre maison. Le Neuchâtelois s’est inspiré des couleurs de Le Corbusier pour créer un cadran aux lignes architecturales, contrastant avec le rehaut et une partie de la lunette noirs. Le mouvement de la montre est une « véritable prouesse technique, basée sur le mécanisme le plus complexe à réaliser », souligne notamment GQ.

A lire aussi: Victoria Beckham s’associe à la marque suisse Breitling pour une collection féminine

Le lauréat, qui a reçu un chèque de 150’000 euros et un trophée en argent massif, était en compétition avec quatre autres finalistes: un autre Suisse, Simon Brette, originaire de Genève et Petermann Bédat, duo allemand formé par Gaël Petermann et Florian Bédat.

Quand les Suisses révolutionnent LVMH

Raúl Pagès, 40 ans, est un horloger indépendant qui conçoit et restaure les mouvements. Comme il l’explique lui-même, après avoir obtenu ses diplômes de restaurateur et de concepteur en horlogerie ancienne au Centre de formation professionnelle neuchâtelois (CIFOM) du Locle, ce dernier a restauré des chefs-d’œuvre horlogers appartenant aux plus prestigieuses collections du monde. Musicien, amateur d’histoire de l’art et du design, ce talentueux artisan explore la mesure du temps et son histoire comme un artiste aux multiples facettes.

Grâce à cette nouvelle, la créativité suisse maintient sa place de leader dans le savoir-faire horloger, mais pas que. Cette dernière semble toujours plus motivée à révolutionner l’univers de LVMH. Avant Raúl Pagès inaugurant d’une main de maître un nouveau prix d’exception, un autre natif du pays avait marqué l’histoire du numéro un mondial de l’industrie du luxe: le Valaisan Kevin Germanier, premier créateur de mode à confectionner une collection de vêtement complète à partir d’invendus des marques appartenant à LVMH.

A lire aussi: Le couturier suisse Kevin Germanier marque l’histoire de LVMH

Tags : horlogerie · Neuchâtel · Luxe

Le Suisse, spécialisé en horlogerie ancienne, est devenu mardi le gagnant de la première édition du tant convoité Louis Vuitton Watch Prize. A notamment été applaudi le mouvement de sa montre considéré comme « le plus complexe à réaliser ».

C’est le second Helvète qui marque l’histoire de LVMH en quelques mois. Mardi 6 février, Raúl Pagès a remporté le Louis Vuitton Watch Prize. Ce prix, qui entamait sa première édition, récompense le talent et la créativité des artisans horlogers indépendants à l’international. C’est dans la fondation Vuitton, œuvre de l’architecte Frank Gehry, en présence des horlogers du monde entier et des membres de la fondation, dont Bernard Arnault que la cérémonie a eu lieu. Un concours organisé par la Fabrique du Temps, la maison horlogère de LVMH en Suisse.

Je suis très honoré de recevoir ce prix exceptionnel de la part de Louis Vuitton et Jean Arnault.

Raúl Pagès

Raúl Pagès a séduit le jury grâce à son étonnante RP1 – Régulateur à Détente. Cette montre-bracelet, fabriquée dans son atelier à Brenets (NE), est en acier inoxydable au design original, équipée d’un calibre maison. Le Neuchâtelois s’est inspiré des couleurs de Le Corbusier pour créer un cadran aux lignes architecturales, contrastant avec le rehaut et une partie de la lunette noirs. Le mouvement de la montre est une « véritable prouesse technique, basée sur le mécanisme le plus complexe à réaliser », souligne notamment GQ.

A lire aussi: Victoria Beckham s’associe à la marque suisse Breitling pour une collection féminine

Le lauréat, qui a reçu un chèque de 150’000 euros et un trophée en argent massif, était en compétition avec quatre autres finalistes: un autre Suisse, Simon Brette, originaire de Genève et Petermann Bédat, duo allemand formé par Gaël Petermann et Florian Bédat.

Quand les Suisses révolutionnent LVMH

Raúl Pagès, 40 ans, est un horloger indépendant qui conçoit et restaure les mouvements. Comme il l’explique lui-même, après avoir obtenu ses diplômes de restaurateur et de concepteur en horlogerie ancienne au Centre de formation professionnelle neuchâtelois (CIFOM) du Locle, ce dernier a restauré des chefs-d’œuvre horlogers appartenant aux plus prestigieuses collections du monde. Musicien, amateur d’histoire de l’art et du design, ce talentueux artisan explore la mesure du temps et son histoire comme un artiste aux multiples facettes.

Grâce à cette nouvelle, la créativité suisse maintient sa place de leader dans le savoir-faire horloger, mais pas que. Cette dernière semble toujours plus motivée à révolutionner l’univers de LVMH. Avant Raúl Pagès inaugurant d’une main de maître un nouveau prix d’exception, un autre natif du pays avait marqué l’histoire du numéro un mondial de l’industrie du luxe: le Valaisan Kevin Germanier, premier créateur de mode à confectionner une collection de vêtement complète à partir d’invendus des marques appartenant à LVMH.

A lire aussi: Le couturier suisse Kevin Germanier marque l’histoire de LVMH

Tags : horlogerie · Neuchâtel · Luxe