Seconde main pour kids

24 octobre 2023 · Modifié · Belinda Gervasoni

Quatre millions de tonnes de textiles jetés en Europe chaque année! Adoptons une mode écoresponsable!

Le marché de la seconde main chez les adultes ne cesse de croître. Et quand on sait que la mode serait la sixième industrie la plus polluante du monde, avec chaque année 100 milliards de vêtements vendus à travers la planète, notre devoir de parents est d’éduquer la jeune génération à consommer différemment! Alors si Noël était l’occasion d’acheter des vêtements de seconde main pour nos bambins? Et si on offrait à nos ados le plaisir de revendre leur garde-robe ou une séance shopping sur le net pour chiner écolo?

Sur le web on voit fleurir bon nombre de sites de revente de vêtements d’enfants. Parce que nos petits grandissent trop vite, leurs armoires sont souvent une mine d’or de vêtements à peine portés, déjà trop petits! Alors vendons-les! Sur le site smala.com, les bonnes affaires sont légion, plus de 300 marques de 0 à 16 ans, livrables en Suisse. Toupetis.com, site lausannois, né de l’idée d’une maman serial shoppeuse et d’un papa geek, pour éviter le gaspillage vestimentaire des enfants, propose une sélection de marques premium, de 0 à 14 ans, pour mettre la qualité, le confort et la tendance, à la portée de tous les budgets. Autre adresse: ledressingenchante.ch, pour acheter des articles de qualité, jusqu’à -80% du prix neuf et vendre vêtements, chaussures et accessoires en parfait état.

Pour celles qui aiment chiner, il y a bien sûr les brocantes, les vide-dressings, les trocs en plein air. On trouve aussi des pépites dans toutes les boutiques associatives comme Emmaüs, Baby Occas’ de Caritas à Carouge, et les Vêt’Shop de la Croix-Rouge. Les vêtements déposés par les familles et les entreprises genevoises sont redistribués gratuitement ou à prix modiques. Quoi de mieux pour Noël que d’offrir des vêtements dont on n’a plus l’utilité?

Pour les plus connectés, il y a petitmarcheapp.com, une application genevoise de vente de seconde main d’articles de puériculture et de vêtements pour enfants. Sa particularité? Créer un marché local mettant en relation des parents d’une même ville, pour qu’acheteurs et vendeurs se rencontrent, voient l’objet et évitent les frais de port. Autre concept, très malin: la location de vêtements pour enfants. Biboutic à Lausanne, propose un large choix sous forme de pack selon la saison, les besoins, le sexe et la taille de bébé. Facile, on commande en ligne, on reçoit par la poste, et quand bébé a grandi, on renvoie!

Enfin, parmi les grands acteurs de la mode, notons que H&M, depuis 2013, offre 15% de réduction sur vos achats, en échange d’un sac de textiles en tout genre apporté en magasin en vue de les recycler. Parce que l’avenir écologique de la planète est entre nos mains, soyons plus attentifs ensemble au gaspillage vestimentaire!

Quatre millions de tonnes de textiles jetés en Europe chaque année! Adoptons une mode écoresponsable!

Le marché de la seconde main chez les adultes ne cesse de croître. Et quand on sait que la mode serait la sixième industrie la plus polluante du monde, avec chaque année 100 milliards de vêtements vendus à travers la planète, notre devoir de parents est d’éduquer la jeune génération à consommer différemment! Alors si Noël était l’occasion d’acheter des vêtements de seconde main pour nos bambins? Et si on offrait à nos ados le plaisir de revendre leur garde-robe ou une séance shopping sur le net pour chiner écolo?

Sur le web on voit fleurir bon nombre de sites de revente de vêtements d’enfants. Parce que nos petits grandissent trop vite, leurs armoires sont souvent une mine d’or de vêtements à peine portés, déjà trop petits! Alors vendons-les! Sur le site smala.com, les bonnes affaires sont légion, plus de 300 marques de 0 à 16 ans, livrables en Suisse. Toupetis.com, site lausannois, né de l’idée d’une maman serial shoppeuse et d’un papa geek, pour éviter le gaspillage vestimentaire des enfants, propose une sélection de marques premium, de 0 à 14 ans, pour mettre la qualité, le confort et la tendance, à la portée de tous les budgets. Autre adresse: ledressingenchante.ch, pour acheter des articles de qualité, jusqu’à -80% du prix neuf et vendre vêtements, chaussures et accessoires en parfait état.

Pour celles qui aiment chiner, il y a bien sûr les brocantes, les vide-dressings, les trocs en plein air. On trouve aussi des pépites dans toutes les boutiques associatives comme Emmaüs, Baby Occas’ de Caritas à Carouge, et les Vêt’Shop de la Croix-Rouge. Les vêtements déposés par les familles et les entreprises genevoises sont redistribués gratuitement ou à prix modiques. Quoi de mieux pour Noël que d’offrir des vêtements dont on n’a plus l’utilité?

Pour les plus connectés, il y a petitmarcheapp.com, une application genevoise de vente de seconde main d’articles de puériculture et de vêtements pour enfants. Sa particularité? Créer un marché local mettant en relation des parents d’une même ville, pour qu’acheteurs et vendeurs se rencontrent, voient l’objet et évitent les frais de port. Autre concept, très malin: la location de vêtements pour enfants. Biboutic à Lausanne, propose un large choix sous forme de pack selon la saison, les besoins, le sexe et la taille de bébé. Facile, on commande en ligne, on reçoit par la poste, et quand bébé a grandi, on renvoie!

Enfin, parmi les grands acteurs de la mode, notons que H&M, depuis 2013, offre 15% de réduction sur vos achats, en échange d’un sac de textiles en tout genre apporté en magasin en vue de les recycler. Parce que l’avenir écologique de la planète est entre nos mains, soyons plus attentifs ensemble au gaspillage vestimentaire!