Avec cette collection surprise, Valentino revient à ses codes d’origine

La vision du nouveau directeur artistique de Valentino Alessandro Michele ce lundi a été aussi audacieuse et glamour que l’on aurait pu s’y attendre.

Le virtuose incontesté de la mode, sait comme nul autre tenir le monde en haleine. Célèbre pour son excentricité maximaliste, Alessandro Michele s’est imposée chez Gucci par son imprévisibilité. De la présentation de défilés peuplés exclusivement de jumeaux identiques à l’envoi de mannequins sur le podium arborant des répliques de leurs propres têtes, sans oublier la transgression des normes de genre à travers ses créations, chaque geste du créateur réécrivait les règles.

Lundi 19 juin, le designer italien a une fois de plus pris de court l’univers de la mode en dévoilant sa première collection pour Valentino, au dernier jour de la Fashion Week masculine de Milan, et ce, moins de trois mois après sa nomination en tant que nouveau directeur créatif de la prestigieuse maison de couture.

A lire aussi: C’est officiel! Alessandro Michele devient le directeur artistique de Valentino

Retour aux sources

Intitulée à juste titre « Avant les débuts », cette présentation impromptue a été révélée en ligne sous la forme d’un lookbook. Composé de plus de 260 modèles, ce dernier a offert une plongée exhaustive dans la vision de Michele pour la maison romaine, couvrant à la fois le prêt-à-porter et les accessoires.

« Quelque chose de magique s’est produit, une réaction chimique, et nous avons commencé à travailler comme dans un orchestre, avec amour et sans regarder l’heure. Nous nous sommes perdus dans les archives de Valentino », a confié Alessandro Michele à Business of Fashion.

La collection mixte évoque plusieurs moments emblématiques du fondateur de la marque Valentino Garavani, notamment la célèbre collection blanche de 1968. Pourtant, l’essence de nouveau directeur artistique imprègne chaque pièce, se manifestant par des imprimés animaliers, des bordures en fausse fourrure, des accessoires incrustés de cristaux et de perles, des volants des années 70 et une multitude de détails kitsch. Quelle sera alors la prochaine étape? Le premier défilé officiel de Michele pour Valentino, prévu lors de la Fashion Week de Paris cet automne. L’attente est palpable.

Autrice: Clementina Jackson
Cet article a été traduit en français et adapté pour la Suisse après avoir initialement été publié sur 
elle.com/uk. Retrouvez tous les autres articles de cette édition sur le site web officiel.

Tags : italie · designer · Design

La vision du nouveau directeur artistique de Valentino Alessandro Michele ce lundi a été aussi audacieuse et glamour que l’on aurait pu s’y attendre.

Le virtuose incontesté de la mode, sait comme nul autre tenir le monde en haleine. Célèbre pour son excentricité maximaliste, Alessandro Michele s’est imposée chez Gucci par son imprévisibilité. De la présentation de défilés peuplés exclusivement de jumeaux identiques à l’envoi de mannequins sur le podium arborant des répliques de leurs propres têtes, sans oublier la transgression des normes de genre à travers ses créations, chaque geste du créateur réécrivait les règles.

Lundi 19 juin, le designer italien a une fois de plus pris de court l’univers de la mode en dévoilant sa première collection pour Valentino, au dernier jour de la Fashion Week masculine de Milan, et ce, moins de trois mois après sa nomination en tant que nouveau directeur créatif de la prestigieuse maison de couture.

A lire aussi: C’est officiel! Alessandro Michele devient le directeur artistique de Valentino

Retour aux sources

Intitulée à juste titre « Avant les débuts », cette présentation impromptue a été révélée en ligne sous la forme d’un lookbook. Composé de plus de 260 modèles, ce dernier a offert une plongée exhaustive dans la vision de Michele pour la maison romaine, couvrant à la fois le prêt-à-porter et les accessoires.

« Quelque chose de magique s’est produit, une réaction chimique, et nous avons commencé à travailler comme dans un orchestre, avec amour et sans regarder l’heure. Nous nous sommes perdus dans les archives de Valentino », a confié Alessandro Michele à Business of Fashion.

La collection mixte évoque plusieurs moments emblématiques du fondateur de la marque Valentino Garavani, notamment la célèbre collection blanche de 1968. Pourtant, l’essence de nouveau directeur artistique imprègne chaque pièce, se manifestant par des imprimés animaliers, des bordures en fausse fourrure, des accessoires incrustés de cristaux et de perles, des volants des années 70 et une multitude de détails kitsch. Quelle sera alors la prochaine étape? Le premier défilé officiel de Michele pour Valentino, prévu lors de la Fashion Week de Paris cet automne. L’attente est palpable.

Autrice: Clementina Jackson
Cet article a été traduit en français et adapté pour la Suisse après avoir initialement été publié sur 
elle.com/uk. Retrouvez tous les autres articles de cette édition sur le site web officiel.

Tags : italie · designer · Design