Défilé Jean Paul Gaultier: résumé en 6 points d’une rencontre cérébro-esthétique

Kylie Jenner faisait partie du gratin ayant découvert les débuts de la célèbre Simone Rocha à la direction artistique de la marque française et, oui, un soutien-gorge conique a évidemment défilé parmi les pièces.

Dans ses collections de prêt-à-porter, Simone Rocha n’a jamais reculé devant l’opulence des détails ou l’exquisité de l’artisanat. En toute logique, son défilé de mercredi 24 janvier a su offrir bien plus qu’une élégance exacerbée et un recalibrage parisien de son esthétique tant appréciée. En effet, le fait de créer pour la première fois sous la griffe de Jean-Paul Gaultier (JPG) a apporté de nouvelles références pour la créatrice irlandaise et même une poussée vers le plus ouvertement sexy et subversif.

A lire aussi: Défilé Chanel: le résumé en 3 points de la mémorable soirée

A 37 ans, la designer est la dernière créatrice que Jean Paul Gaultier invite à revisiter les archives de la Maison. Depuis le départ à la retraite du fondateur éponyme, nombreux créateurs de mode ont été invités à imaginer une collection de couture hybride qui réunit l’univers Gaultier et le leur. Avant Simone Rocha en effet, se sont chargés de l’intendance Julien Dossena, Haider Ackermann, Olivier Rousteing, Glenn Martens et Chitose Abe.

Alors, sans plus attendre, regardons de plus près cette collaboration qui a fait date.

L’iconique soutien-gorge conique

Il était en quelque sorte inévitable que Simona Rocha riffe sur l’emblématique soutien-gorge conique JPG. Son expertise s’est portée sur un blazer élégant associé à une jupe de style sacoche.

Moult propositions sur le tapis rouge

Rocha est peut-être synonyme de robes, mais on la voit rarement en faire pour aller se coucher. La Fashion week Haute Couture a toutefois tenu ses promesses sur ce point, le défilé se terminant par une série de créations mousseuses gargantuesques, parfaites pour Emma Stone et d’autres invités à la cérémonie des Oscars.

A lire aussi: Le couturier suisse Kevin Germanier marque l’histoire de LVMH

Le premier rang

Les fans de Simone Rocha et de JPG ont toujours été proches et ce partenariat mode s’est poursuivi au premier rang du show de mercredi. Kylie Jenner, que l’on pourrait qualifier de collectionneuse de Jean Paul Gaultier, était nichée entre l’actrice de Gossip Girl Kelly Rutherford, toujours très chic, et la Londonienne Amelia Dimoldenberg. Un peu plus loin, Jean-Paul Gaultier lui-même était assis au premier rang et observait la scène, un sourire permanent sur le visage et un gros baiser réservé à Simone lorsqu’elle a fait sa révérence finale sous une ovation inarrêtable.

La mariée Couture

La marque de Simone Rocha est une référence pour les mariées à la mode, ses pièces se prêtant parfaitement bien à des noces élégantes. Son approche de la mariée Couture a été quelque peu mesurée par rapport à ce qu’elle aurait pu faire. La styliste a opté pour une robe bustier en dentelle avec un bubble helm et un voile couvrant le sol et le visage porté par Kiki Willems pour clore le défilé.

Matelot, Ohé!

La marinière rayée emblématique de Jean Paul Gaultier a cette fois-ci été habillée de rubans pour une utilisation optimale des longueurs de satin.

A lire aussi: Dates, défilés, villes: le guide ultime pour ne rater aucune Fashion week en 2024

Et les chapeaux dans tout ça?

L’une des références les plus littérales de Rocha à Jean Paul Gaultier a été l’inclusion du chapeau de marin. Alors qu’ils sont souvent d’un blanc éclatant, la créatrice irlandaise lui a donné sa propre tournure, avec un modèle particulièrement fantaisiste en pêche douce orné de fleurs rouges embellies.

Autrice: Naomi Pike
Cet article a été traduit en français et adapté pour la Suisse après avoir initialement été publié sur elle.com.uk. Retrouvez tous les autres articles de cette édition sur le site web officiel.

Tags : Luxe · paris · france

Kylie Jenner faisait partie du gratin ayant découvert les débuts de la célèbre Simone Rocha à la direction artistique de la marque française et, oui, un soutien-gorge conique a évidemment défilé parmi les pièces.

Dans ses collections de prêt-à-porter, Simone Rocha n’a jamais reculé devant l’opulence des détails ou l’exquisité de l’artisanat. En toute logique, son défilé de mercredi 24 janvier a su offrir bien plus qu’une élégance exacerbée et un recalibrage parisien de son esthétique tant appréciée. En effet, le fait de créer pour la première fois sous la griffe de Jean-Paul Gaultier (JPG) a apporté de nouvelles références pour la créatrice irlandaise et même une poussée vers le plus ouvertement sexy et subversif.

A lire aussi: Défilé Chanel: le résumé en 3 points de la mémorable soirée

A 37 ans, la designer est la dernière créatrice que Jean Paul Gaultier invite à revisiter les archives de la Maison. Depuis le départ à la retraite du fondateur éponyme, nombreux créateurs de mode ont été invités à imaginer une collection de couture hybride qui réunit l’univers Gaultier et le leur. Avant Simone Rocha en effet, se sont chargés de l’intendance Julien Dossena, Haider Ackermann, Olivier Rousteing, Glenn Martens et Chitose Abe.

Alors, sans plus attendre, regardons de plus près cette collaboration qui a fait date.

L’iconique soutien-gorge conique

Il était en quelque sorte inévitable que Simona Rocha riffe sur l’emblématique soutien-gorge conique JPG. Son expertise s’est portée sur un blazer élégant associé à une jupe de style sacoche.

Moult propositions sur le tapis rouge

Rocha est peut-être synonyme de robes, mais on la voit rarement en faire pour aller se coucher. La Fashion week Haute Couture a toutefois tenu ses promesses sur ce point, le défilé se terminant par une série de créations mousseuses gargantuesques, parfaites pour Emma Stone et d’autres invités à la cérémonie des Oscars.

A lire aussi: Le couturier suisse Kevin Germanier marque l’histoire de LVMH

Le premier rang

Les fans de Simone Rocha et de JPG ont toujours été proches et ce partenariat mode s’est poursuivi au premier rang du show de mercredi. Kylie Jenner, que l’on pourrait qualifier de collectionneuse de Jean Paul Gaultier, était nichée entre l’actrice de Gossip Girl Kelly Rutherford, toujours très chic, et la Londonienne Amelia Dimoldenberg. Un peu plus loin, Jean-Paul Gaultier lui-même était assis au premier rang et observait la scène, un sourire permanent sur le visage et un gros baiser réservé à Simone lorsqu’elle a fait sa révérence finale sous une ovation inarrêtable.

La mariée Couture

La marque de Simone Rocha est une référence pour les mariées à la mode, ses pièces se prêtant parfaitement bien à des noces élégantes. Son approche de la mariée Couture a été quelque peu mesurée par rapport à ce qu’elle aurait pu faire. La styliste a opté pour une robe bustier en dentelle avec un bubble helm et un voile couvrant le sol et le visage porté par Kiki Willems pour clore le défilé.

Matelot, Ohé!

La marinière rayée emblématique de Jean Paul Gaultier a cette fois-ci été habillée de rubans pour une utilisation optimale des longueurs de satin.

A lire aussi: Dates, défilés, villes: le guide ultime pour ne rater aucune Fashion week en 2024

Et les chapeaux dans tout ça?

L’une des références les plus littérales de Rocha à Jean Paul Gaultier a été l’inclusion du chapeau de marin. Alors qu’ils sont souvent d’un blanc éclatant, la créatrice irlandaise lui a donné sa propre tournure, avec un modèle particulièrement fantaisiste en pêche douce orné de fleurs rouges embellies.

Autrice: Naomi Pike
Cet article a été traduit en français et adapté pour la Suisse après avoir initialement été publié sur elle.com.uk. Retrouvez tous les autres articles de cette édition sur le site web officiel.

Tags : Luxe · paris · france