Haute couture 2024: Tamara Ralph est la nouvelle maison de mode à suivre

6 juillet · Modifié · Melissa N'Dila

Lundi, la griffe éponyme australienne a déclaré son amour à ce que la mode parisienne a de plus élégant à offrir. Sensuelles et innovantes, ses tenues ont apporté un vent de fraîcheur en ce début de semaine de la haute couture qu’il ne nous étonnera pas de prochainement revoir sur de multiples tapis rouges.

Ce lundi 24 juin marquait une date toute particulière pour Tamara Ralph. Si sa griffe éponyme présentait Lost in Love (2024), sa nouvelle collection automne-hiver dans le cadre de la semaine de la Haute couture, celle-ci a, dans le même temps, célébré son premier anniversaire. A peine donc 365 jours de présence sur la carte internationale de la mode et, pourtant, la maison australienne a déjà montré toute l’ambition des plus grands.

A lire aussi: Dates, défilés, villes: le guide ultime pour ne rater aucune Fashion Week en 2024

Classiques refaçonnés

Au cœur du prestigieux Collège des Bernardins à Paris, 32 incarnations de l’élégance vintage sophistiquée propre à la capitale française ont captivé l’audience parmi lesquels ont compté les stars Avril Lavigne et Heart Evangelista. Dans ces créations, des robes en pied-de-poule, rehaussées de détails asymétriques, qui ont ouvert la voie à des manches bouffantes évoquant l’opulence des années 1980, tout en conservant une modernité épurée. Le look 17 a particulièrement brillé par son allure futuriste et glamour: une robe bustier en sequins blancs, mettant en valeur une coupe sirène agrémentée de franges délicates, transformant chaque pas en une danse scintillante à la manière des grandes époques parisiennes.

@ellesuisse La chanteuse @Avril Lavigne resplendissante au défilé haute couture automne-hiver 2024-2025 de @TamaraRalph ce lundi 24 juin 2024. #hautecouture #tamararalph #luxe #paris #parisfashionweek #hautecoutureweek #paris #style #avrillavigne #frontrow #magazine #elle #ellesuisse #defile #runway #couture #people #star #outfit ♬ son original – ELLE Suisse

Parfaites pour les tapis rouges, les nouvelles créations de Tamara Ralph ont réussi le pari de combiner des éléments classiques avec une vision contemporaine audacieuse. Cette évolution témoigne du savoir-faire artisanal et de l’innovation stylistique de l’ancienne moitié du duo Ralph & Russo, qui a fait le choix de poursuivre dès 2023 son chemin en solo.

A lire aussi: Comment les couturiers suisses ont challengé la Fashion Week de Paris

En somme, Tamara Ralph a fait preuve d’un immense talent pour fusionner des éléments historiques de la mode parisienne avec des touches modernes et avant-gardistes. En comparaison à ses deux derniers défilés, l’impact visuel et le confort de ses créations est plus impactant, l’exploration de nouvelles textures et coupes témoignant de son désir constant de laisser une empreinte indélébile au cours de l’événement. À 42 ans, Tamara Ralph s’impose comme une des créatrices les plus captivantes de l’industrie de la haute couture, à suivre de près.

A lire aussi: Qui est Tamara Ralph, la nouvelle coqueluche de la Haute couture?

Tags : haute couture · défilé · france · analyse · Luxe

Lundi, la griffe éponyme australienne a déclaré son amour à ce que la mode parisienne a de plus élégant à offrir. Sensuelles et innovantes, ses tenues ont apporté un vent de fraîcheur en ce début de semaine de la haute couture qu’il ne nous étonnera pas de prochainement revoir sur de multiples tapis rouges.

Ce lundi 24 juin marquait une date toute particulière pour Tamara Ralph. Si sa griffe éponyme présentait Lost in Love (2024), sa nouvelle collection automne-hiver dans le cadre de la semaine de la Haute couture, celle-ci a, dans le même temps, célébré son premier anniversaire. A peine donc 365 jours de présence sur la carte internationale de la mode et, pourtant, la maison australienne a déjà montré toute l’ambition des plus grands.

A lire aussi: Dates, défilés, villes: le guide ultime pour ne rater aucune Fashion Week en 2024

Classiques refaçonnés

Au cœur du prestigieux Collège des Bernardins à Paris, 32 incarnations de l’élégance vintage sophistiquée propre à la capitale française ont captivé l’audience parmi lesquels ont compté les stars Avril Lavigne et Heart Evangelista. Dans ces créations, des robes en pied-de-poule, rehaussées de détails asymétriques, qui ont ouvert la voie à des manches bouffantes évoquant l’opulence des années 1980, tout en conservant une modernité épurée. Le look 17 a particulièrement brillé par son allure futuriste et glamour: une robe bustier en sequins blancs, mettant en valeur une coupe sirène agrémentée de franges délicates, transformant chaque pas en une danse scintillante à la manière des grandes époques parisiennes.

@ellesuisse La chanteuse @Avril Lavigne resplendissante au défilé haute couture automne-hiver 2024-2025 de @TamaraRalph ce lundi 24 juin 2024. #hautecouture #tamararalph #luxe #paris #parisfashionweek #hautecoutureweek #paris #style #avrillavigne #frontrow #magazine #elle #ellesuisse #defile #runway #couture #people #star #outfit ♬ son original – ELLE Suisse

Parfaites pour les tapis rouges, les nouvelles créations de Tamara Ralph ont réussi le pari de combiner des éléments classiques avec une vision contemporaine audacieuse. Cette évolution témoigne du savoir-faire artisanal et de l’innovation stylistique de l’ancienne moitié du duo Ralph & Russo, qui a fait le choix de poursuivre dès 2023 son chemin en solo.

A lire aussi: Comment les couturiers suisses ont challengé la Fashion Week de Paris

En somme, Tamara Ralph a fait preuve d’un immense talent pour fusionner des éléments historiques de la mode parisienne avec des touches modernes et avant-gardistes. En comparaison à ses deux derniers défilés, l’impact visuel et le confort de ses créations est plus impactant, l’exploration de nouvelles textures et coupes témoignant de son désir constant de laisser une empreinte indélébile au cours de l’événement. À 42 ans, Tamara Ralph s’impose comme une des créatrices les plus captivantes de l’industrie de la haute couture, à suivre de près.

A lire aussi: Qui est Tamara Ralph, la nouvelle coqueluche de la Haute couture?

Tags : haute couture · défilé · france · analyse · Luxe