Pyxis, le nouveau lieu gourmand à Lausanne pour « esprits curieux »

24 novembre 2023 · Modifié · Sophie Bernaert
Carte du Pyxis. ©Pyxis

Le 1er novembre dernier, au coeur de la cité de Lausanne, dans l’ancien bâtiment du MUDAC, on inaugurait Pyxis, la nouvelle Maison de la culture et de l’exploration numérique. Au coeur de cet écosystème culturel, il fallait un lieu à la fois rassembleur pour ses résidents mais aussi ouvert au public extérieur pour créer des rencontres…Pyxis Café est né !

Convivialité et polyvalence

C’est Camille Chapuis, lausannoise pure souche, familière des milieux de la restauration et de la création qui porte ce projet, avec la complicité de son chef et ami de 15 ans, Thomas Boutin. Café toute la journée, « Cantine engagée » au déjeuner, le soir, les propositions « plus conviviales » réuniront les tables et les plats à partager, tandis que les samedis soirs, la cuisine accueillera de jeunes talents dans la gastronomie et adaptera en fonction sa carte et sa proposition musicale. Au programme, le 25 novembre ce sera cuisine chinoise avec la chef Mama Li, soirée marocaine le 2 décembre avec l’association Tifawine en soutien au pays et le 9 décembre des pizzas « d’hiver suisse » seront concoctées par les chefs alsaciens de Néapolis formés à Naples. On nous promet une soirée pâtisseries sucrées et salées et une autre autour de spécialités costaricaines pour le début de la nouvelle année…

Intérieur du café Pyxis. ©Pyxis

Au programme, le 25 novembre, ce sera cuisine chinoise avec la chef Mama Li, soirée marocaine le 2 décembre avec l’association Tifawine en soutien au pays et le 9 décembre des pizzas « d’hiver suisse » seront concoctées par les chefs alsaciens de Néapolis formés à Naples. On nous promet une soirée pâtisseries sucrées et salées et une autre autour de spécialités costaricaines pour le début de la nouvelle année…

A lire aussi: 4 adresses romandes où boire les meilleurs chocolats chaud

Du contemporain à l’organique

Aménagé en lieu et place des anciens bureau de direction et de la boutique cadeaux, l’architecte d’intérieur très en vogue de Lutry, Julia Christ (restaurants Sardine à Lausanne, Kiosque des Bastions à Genève etc…) a créé un lieu coloré, accueillant, chaleureux et original. Dans la première salle « coté ville » les anciens présentoirs du Mudac ont été intégrés pour créer une banquette sur toute la longueur, le magnifique parquet en chêne d’origine a été récupéré et au mur, l’architecte a joué avec l’abstraction géométrique en créant des fresques autour d’une palette de couleurs très contemporaines.

Dans la deuxième salle « coté lac », tout a été fait pour profiter au maximum de la vue. Des canapés bas ont été installés près des fenêtres et des tables hautes en fond de salle. Ici, les jolies fresques murales se tournent plus vers l’organique et le végétal avec des couleurs plus « calmes » dominées par le vert pour encadrer la belle vue. La cuisine ouverte qui fait le lien entre les deux salles est là pour nous rappeler que l’instant va être gourmand!

A lire aussi: Zara ouvre son premier café au monde

Intérieur du café Pyxis. ©Pyxis

Carte en mouvement perpétuel

« Ma carte reflète l’importance que l’écologie et la sauvegarde de l’environnement ont dans ma vie », clame haut et fort Camille Chapuis. Ici, la viande, ce n’est qu’une fois par semaine, le samedi, et la proposition des boissons et des mets est basée sur des produits éphémères de saison et qui met à l’honneur des producteurs et artisans locaux. Thomas Boutin et sa brigade réalisent alors un grand travail de créativité pour que gourmandise et originalité riment avec saisonnalité. La crème de chou-fleur à l’estragon et au Riesling pour commencer et la purée de panais, kimchi maison, riz noir, chips de panais et condiment au citron vert étaient les délicieuses propositions d’un menu du jour et l’extrait d’une carte en mouvement perpétuel !

A lire aussi: Le champagne s’habille en star

Camille Chapuis, gérante de Pyxis. ©Mathilde Imesch
Tags : Art · Lausanne · Terroir
Carte du Pyxis. ©Pyxis

Le 1er novembre dernier, au coeur de la cité de Lausanne, dans l’ancien bâtiment du MUDAC, on inaugurait Pyxis, la nouvelle Maison de la culture et de l’exploration numérique. Au coeur de cet écosystème culturel, il fallait un lieu à la fois rassembleur pour ses résidents mais aussi ouvert au public extérieur pour créer des rencontres…Pyxis Café est né !

Convivialité et polyvalence

C’est Camille Chapuis, lausannoise pure souche, familière des milieux de la restauration et de la création qui porte ce projet, avec la complicité de son chef et ami de 15 ans, Thomas Boutin. Café toute la journée, « Cantine engagée » au déjeuner, le soir, les propositions « plus conviviales » réuniront les tables et les plats à partager, tandis que les samedis soirs, la cuisine accueillera de jeunes talents dans la gastronomie et adaptera en fonction sa carte et sa proposition musicale. Au programme, le 25 novembre ce sera cuisine chinoise avec la chef Mama Li, soirée marocaine le 2 décembre avec l’association Tifawine en soutien au pays et le 9 décembre des pizzas « d’hiver suisse » seront concoctées par les chefs alsaciens de Néapolis formés à Naples. On nous promet une soirée pâtisseries sucrées et salées et une autre autour de spécialités costaricaines pour le début de la nouvelle année…

Intérieur du café Pyxis. ©Pyxis

Au programme, le 25 novembre, ce sera cuisine chinoise avec la chef Mama Li, soirée marocaine le 2 décembre avec l’association Tifawine en soutien au pays et le 9 décembre des pizzas « d’hiver suisse » seront concoctées par les chefs alsaciens de Néapolis formés à Naples. On nous promet une soirée pâtisseries sucrées et salées et une autre autour de spécialités costaricaines pour le début de la nouvelle année…

A lire aussi: 4 adresses romandes où boire les meilleurs chocolats chaud

Du contemporain à l’organique

Aménagé en lieu et place des anciens bureau de direction et de la boutique cadeaux, l’architecte d’intérieur très en vogue de Lutry, Julia Christ (restaurants Sardine à Lausanne, Kiosque des Bastions à Genève etc…) a créé un lieu coloré, accueillant, chaleureux et original. Dans la première salle « coté ville » les anciens présentoirs du Mudac ont été intégrés pour créer une banquette sur toute la longueur, le magnifique parquet en chêne d’origine a été récupéré et au mur, l’architecte a joué avec l’abstraction géométrique en créant des fresques autour d’une palette de couleurs très contemporaines.

Dans la deuxième salle « coté lac », tout a été fait pour profiter au maximum de la vue. Des canapés bas ont été installés près des fenêtres et des tables hautes en fond de salle. Ici, les jolies fresques murales se tournent plus vers l’organique et le végétal avec des couleurs plus « calmes » dominées par le vert pour encadrer la belle vue. La cuisine ouverte qui fait le lien entre les deux salles est là pour nous rappeler que l’instant va être gourmand!

A lire aussi: Zara ouvre son premier café au monde

Intérieur du café Pyxis. ©Pyxis

Carte en mouvement perpétuel

« Ma carte reflète l’importance que l’écologie et la sauvegarde de l’environnement ont dans ma vie », clame haut et fort Camille Chapuis. Ici, la viande, ce n’est qu’une fois par semaine, le samedi, et la proposition des boissons et des mets est basée sur des produits éphémères de saison et qui met à l’honneur des producteurs et artisans locaux. Thomas Boutin et sa brigade réalisent alors un grand travail de créativité pour que gourmandise et originalité riment avec saisonnalité. La crème de chou-fleur à l’estragon et au Riesling pour commencer et la purée de panais, kimchi maison, riz noir, chips de panais et condiment au citron vert étaient les délicieuses propositions d’un menu du jour et l’extrait d’une carte en mouvement perpétuel !

A lire aussi: Le champagne s’habille en star

Camille Chapuis, gérante de Pyxis. ©Mathilde Imesch
Tags : Art · Lausanne · Terroir