Pourquoi est-ce que j’attire toujours les mauvaises personnes?

On appelle ça des « relations de copie ». Mais que sont-elles précisément et pourquoi nous bloquent-elles pendant longtemps? Explications.

Pourquoi certains d’entre nous semblent-ils constamment attirés par des partenaires affichant les mêmes caractéristiques ou comportements qui conduisent à des relations infructueuses et/ou douloureuses? Cette question est légitime. Car il est tentant de mettre ces échecs amoureux sur le compte de la malchance, du hasard ou de la faute de nos partenaires. Cependant, les experts en relations amoureuses s’accordent souvent à dire que, sans le vouloir, nous jouons un rôle clé dans la répétition de nos mauvais choix amoureux.

Par mauvaises copies, on entend ces schémas relationnels malheureux qui se répètent apparemment sans raison: on pense, par exemple, à ceux qui tombent toujours sur des partenaires « indisponibles », ceux qui s’engagent avec des personnes déjà en couple, ceux qui se retrouvent avec des partenaires contrôlants, ceux qui finissent toujours par être abandonnés, ou encore ceux qui trouvent constamment des partenaires potentiels de prime abord idéaux, mais en réalité incapables de construire une relation sérieuse. Après une énième relation décevante, il est naturel que le doute s’installe: suis-je en partie responsable de ces échecs?

Attentes et estime de soi

Première chose à comprendre: ne pas vivre une relation saine et satisfaisante ne fait pas de vous une mauvaise personne. De même, les partenaires que nous choisissons ne sont pas entièrement responsables de nos déceptions. Toutefois, la répétition de schémas relationnels similaires peut nous révéler certains aspects de notre propre personnalité, qui, sans définir notre être dans sa globalité, méritent réflexion.

Certaines personnes s’engagent souvent dans des relations qui, bien que coûteuses émotionnellement, offrent peu d’avantages. Pourtant, même en étant conscientes de leur souffrance et du déséquilibre de leur relation, certaines continuent de s’y investir, se retrouvant de plus en plus déchirées et vidées. Il est donc pertinent de se demander quelles sont les attentes de ceux qui vivent des relations négatives en série.

Il se trouve que de faibles attentes, idéalisées, négatives, anxieuses ou irréalistes peuvent influencer la décision de rester dans une relation, ainsi que les comportements adoptés. L’estime de soi, c’est-à-dire la façon dont nous nous percevons, est naturellement liée à nos attentes vis-à-vis d’une relation. Une perception dévalorisée de soi-même, un manque de soin de soi et une mauvaise connaissance de ses propres besoins peuvent conduire à des expériences malheureuses. Ces premières expériences décevantes peuvent initier une spirale de négativité difficile à briser. Les émotions générées par ces relations répétitives se multiplient et se répercutent sur d’autres relations, propageant ainsi un cycle de souffrance et de désillusion.

Du temps et de l’aide

Il est essentiel de reconnaître qu’une relation source de grande souffrance et de colère peut temporairement altérer notre capacité à être dans une relation saine, exempte de drames constants, au point de la rendre ennuyeuse. Lorsque l’on vit longtemps dans une relation marquée par des disputes fréquentes et des ruptures, l’impulsivité et l’insécurité deviennent en effet des attentes normales, même avec un autre partenaire. Notre humeur émotionnelle générale et l’importance que nous accordons à chaque comportement sont modifiées. Revenir à une perspective saine nécessite du temps et parfois de l’aide tant cela peut être douloureux. Car sans accompagnement, le risque de rapidement rechercher la proximité avec de nouveaux partenaires sans avoir traité l’expérience précédente es grande. S’ajoute à cela la difficulté de tirer des leçons de cette expérience.

A lire aussi: Est-ce normal de s’ennuyer dans un couple?

Il est donc préférable de prendre le temps de comprendre et de traiter ses émotions avant de se lancer dans une nouvelle relation. Travailler sur soi-même et chercher un accompagnement professionnel peut aider à briser ce cycle de souffrance et à reconstruire des attentes saines et réalistes envers les relations futures.

Influence du passé

Parfois encore, les gens sont guidés par des blessures cachées qu’ils cherchent à apaiser dans de nouvelles relations, mais pas toujours de manière simple et directe. Une personne qui manque de satisfaction de besoins émotionnels fondamentaux, comme la proximité ou la sécurité, ne les recherche pas forcément de manière évidente. Elle peut le faire de manière plus compliquée, en testant les relations, en s’attendant au pire ou en imposant des exigences à des partenaires qui ne sont pas capables de les satisfaire.

Par exemple, la peur de l’abandon peut pousser quelqu’un à s’attacher trop vite, s’exposant ainsi au risque même qu’il cherche à éviter. Une attitude anxieuse vis-à-vis d’une relation peut provoquer certains comportements : ceux qui craignent d’être trahis à cause d’expériences passées peuvent vivre avec une anxiété constante que leur partenaire mente, ce qui les pousse à agir de manière suspecte, exigeante ou contrôlante. Cette attitude peut alors inciter le partenaire à chercher plus de liberté, créant un cercle vicieux. Les blessures passées influencent les choix présents et peuvent nous pousser à choisir des partenaires qui semblent représenter une solution ou une réparation, mais qui finissent par former des couples insatisfaisants.

A lire aussi: Obsédée par l’ex de votre partenaire? Explications et solutions

De plus, une série de relations décevantes peut éroder l’estime de soi, même chez les personnes qui avaient initialement une bonne opinion d’elles-mêmes. Cela peut les amener à penser qu’elles ne méritent pas l’amour, à le chercher dans des situations où elles ne peuvent pas le trouver, ou à douter de leur capacité à recevoir de l’amour. Le démantèlement de l’estime de soi ou l’isolement après avoir investi tellement d’énergie dans des relations dysfonctionnelles peut interférer avec le retour à une vie normale et équilibrée.

Le véritable problème des relations répétitives et insatisfaisantes est qu’elles nous éloignent des relations plus saines et plus épanouissantes. Nous ne sommes pas disponibles, nous ne les reconnaissons pas ou nous les sabotons inconsciemment. Ces mauvaises relations nous empêchent d’atteindre ce que nous désirons vraiment. Cela nous ramène finalement à une question essentielle: comment me sentirais-je dans une relation saine? Cette question nous invite à réfléchir profondément sur nous-mêmes, à travailler sur nos attentes et nos comportements pour construire des relations plus équilibrées et satisfaisantes.

Autrice: Lara Franzoni
Cet article a été traduit en français et adapté pour la Suisse après avoir initialement été publié sur 
elle.com/it. Retrouvez tous les autres articles de cette édition sur le site web officiel.

Tags : amour · couple · relation

On appelle ça des « relations de copie ». Mais que sont-elles précisément et pourquoi nous bloquent-elles pendant longtemps? Explications.

Pourquoi certains d’entre nous semblent-ils constamment attirés par des partenaires affichant les mêmes caractéristiques ou comportements qui conduisent à des relations infructueuses et/ou douloureuses? Cette question est légitime. Car il est tentant de mettre ces échecs amoureux sur le compte de la malchance, du hasard ou de la faute de nos partenaires. Cependant, les experts en relations amoureuses s’accordent souvent à dire que, sans le vouloir, nous jouons un rôle clé dans la répétition de nos mauvais choix amoureux.

Par mauvaises copies, on entend ces schémas relationnels malheureux qui se répètent apparemment sans raison: on pense, par exemple, à ceux qui tombent toujours sur des partenaires « indisponibles », ceux qui s’engagent avec des personnes déjà en couple, ceux qui se retrouvent avec des partenaires contrôlants, ceux qui finissent toujours par être abandonnés, ou encore ceux qui trouvent constamment des partenaires potentiels de prime abord idéaux, mais en réalité incapables de construire une relation sérieuse. Après une énième relation décevante, il est naturel que le doute s’installe: suis-je en partie responsable de ces échecs?

Attentes et estime de soi

Première chose à comprendre: ne pas vivre une relation saine et satisfaisante ne fait pas de vous une mauvaise personne. De même, les partenaires que nous choisissons ne sont pas entièrement responsables de nos déceptions. Toutefois, la répétition de schémas relationnels similaires peut nous révéler certains aspects de notre propre personnalité, qui, sans définir notre être dans sa globalité, méritent réflexion.

Certaines personnes s’engagent souvent dans des relations qui, bien que coûteuses émotionnellement, offrent peu d’avantages. Pourtant, même en étant conscientes de leur souffrance et du déséquilibre de leur relation, certaines continuent de s’y investir, se retrouvant de plus en plus déchirées et vidées. Il est donc pertinent de se demander quelles sont les attentes de ceux qui vivent des relations négatives en série.

Il se trouve que de faibles attentes, idéalisées, négatives, anxieuses ou irréalistes peuvent influencer la décision de rester dans une relation, ainsi que les comportements adoptés. L’estime de soi, c’est-à-dire la façon dont nous nous percevons, est naturellement liée à nos attentes vis-à-vis d’une relation. Une perception dévalorisée de soi-même, un manque de soin de soi et une mauvaise connaissance de ses propres besoins peuvent conduire à des expériences malheureuses. Ces premières expériences décevantes peuvent initier une spirale de négativité difficile à briser. Les émotions générées par ces relations répétitives se multiplient et se répercutent sur d’autres relations, propageant ainsi un cycle de souffrance et de désillusion.

Du temps et de l’aide

Il est essentiel de reconnaître qu’une relation source de grande souffrance et de colère peut temporairement altérer notre capacité à être dans une relation saine, exempte de drames constants, au point de la rendre ennuyeuse. Lorsque l’on vit longtemps dans une relation marquée par des disputes fréquentes et des ruptures, l’impulsivité et l’insécurité deviennent en effet des attentes normales, même avec un autre partenaire. Notre humeur émotionnelle générale et l’importance que nous accordons à chaque comportement sont modifiées. Revenir à une perspective saine nécessite du temps et parfois de l’aide tant cela peut être douloureux. Car sans accompagnement, le risque de rapidement rechercher la proximité avec de nouveaux partenaires sans avoir traité l’expérience précédente es grande. S’ajoute à cela la difficulté de tirer des leçons de cette expérience.

A lire aussi: Est-ce normal de s’ennuyer dans un couple?

Il est donc préférable de prendre le temps de comprendre et de traiter ses émotions avant de se lancer dans une nouvelle relation. Travailler sur soi-même et chercher un accompagnement professionnel peut aider à briser ce cycle de souffrance et à reconstruire des attentes saines et réalistes envers les relations futures.

Influence du passé

Parfois encore, les gens sont guidés par des blessures cachées qu’ils cherchent à apaiser dans de nouvelles relations, mais pas toujours de manière simple et directe. Une personne qui manque de satisfaction de besoins émotionnels fondamentaux, comme la proximité ou la sécurité, ne les recherche pas forcément de manière évidente. Elle peut le faire de manière plus compliquée, en testant les relations, en s’attendant au pire ou en imposant des exigences à des partenaires qui ne sont pas capables de les satisfaire.

Par exemple, la peur de l’abandon peut pousser quelqu’un à s’attacher trop vite, s’exposant ainsi au risque même qu’il cherche à éviter. Une attitude anxieuse vis-à-vis d’une relation peut provoquer certains comportements : ceux qui craignent d’être trahis à cause d’expériences passées peuvent vivre avec une anxiété constante que leur partenaire mente, ce qui les pousse à agir de manière suspecte, exigeante ou contrôlante. Cette attitude peut alors inciter le partenaire à chercher plus de liberté, créant un cercle vicieux. Les blessures passées influencent les choix présents et peuvent nous pousser à choisir des partenaires qui semblent représenter une solution ou une réparation, mais qui finissent par former des couples insatisfaisants.

A lire aussi: Obsédée par l’ex de votre partenaire? Explications et solutions

De plus, une série de relations décevantes peut éroder l’estime de soi, même chez les personnes qui avaient initialement une bonne opinion d’elles-mêmes. Cela peut les amener à penser qu’elles ne méritent pas l’amour, à le chercher dans des situations où elles ne peuvent pas le trouver, ou à douter de leur capacité à recevoir de l’amour. Le démantèlement de l’estime de soi ou l’isolement après avoir investi tellement d’énergie dans des relations dysfonctionnelles peut interférer avec le retour à une vie normale et équilibrée.

Le véritable problème des relations répétitives et insatisfaisantes est qu’elles nous éloignent des relations plus saines et plus épanouissantes. Nous ne sommes pas disponibles, nous ne les reconnaissons pas ou nous les sabotons inconsciemment. Ces mauvaises relations nous empêchent d’atteindre ce que nous désirons vraiment. Cela nous ramène finalement à une question essentielle: comment me sentirais-je dans une relation saine? Cette question nous invite à réfléchir profondément sur nous-mêmes, à travailler sur nos attentes et nos comportements pour construire des relations plus équilibrées et satisfaisantes.

Autrice: Lara Franzoni
Cet article a été traduit en français et adapté pour la Suisse après avoir initialement été publié sur 
elle.com/it. Retrouvez tous les autres articles de cette édition sur le site web officiel.

Tags : amour · couple · relation